Venezuela : Guaido reconnu comme président par une dizaine de pays européens
4 février 2019
0 commentaire
Share

Venezuela : Guaido reconnu comme président par une dizaine de pays européens

Madrid, Londres, Paris, Berlin et plusieurs autres capitales européennes ont reconnu lundi l’opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela après le refus de Nicolas Maduro de céder à un ultimatum en convoquant une élection présidentielle.

La Russie, l’un des principaux alliés de M. Maduro, a aussitôt dénoncé ces reconnaissances. « Nous percevons les tentatives de légitimer l’usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires internes du Venezuela », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Washington, qui avait reconnu M. Guaido dès le jour de son autoproclamation comme président, a de son côté réaffirmé que le recours à l’armée américaine était « une option » envisagée face à la crise.

Lundi matin, l’Espagne, où résident 167.000 Vénézuéliens, a été la première à tirer les conclusions du refus de Maduro de céder à l’ultimatum lancé le 26 janvier. « Le gouvernement espagnol annonce reconnaître officiellement le président de l’Assemblée du Venezuela, M. Guaido, comme président en charge du Venezuela », a déclaré le chef du gouvernement Pedro Sanchez, en appelant M. Guaido à convoquer « dans le plus bref délai possible » des élections présidentielles, « libres et démocratiques ».

Une reconnaissance immédiatement suivie par celles du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Portugal, qui avaient également lancé cet ultimatum. La Suède, le Danemark et la Lituanie ont également annoncé lundi reconnaître la légitimité de Juan Guaido, ainsi que l’Autriche, parce que « le régime Maduro a jusqu’ici refusé d’accepter une élection présidentielle libre et juste », a justifié le chancelier Sebastian Kurz.

L’Union européenne restait cependant divisée, des pays comme l’Italie ou la Grèce adoptant une position attentiste.

Les prix du pétrole montaient lundi en cours d’échanges européens à leur plus haut niveau de l’année, poussés par la crise au Venezuela, pays aux immenses réserves d’oir noir dont la production ne cesse de chuter.

 

EDEN TV avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.