Syrie: l’UE veut relancer le processus politique après les frappes
16 avril 2018
0 commentaire
Share

Syrie: l’UE veut relancer le processus politique après les frappes

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE, réunis lundi à Luxembourg, ont appuyé « tous les efforts » pour empêcher la Syrie de recourir à des armes chimiques, tout en appelant à relancer le processus politique pour mettre fin au conflit, après les frappes des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni.

« Le Conseil estime que les frappes aériennes ciblées ont constitué des mesures spécifiques prises dans le seul but d’empêcher le régime syrien d’utiliser à nouveau des armes chimiques et des substances chimiques comme armes pour tuer des Syriens », indiquent les conclusions de la réunion.

« Le Conseil soutient tous les efforts destinés à prévenir le recours aux armes chimiques », est-il souligné.

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves le Drian s’est félicité de ces conclusions. « L’UE et les Etats membres nous ont soutenu dans cette volonté de prévenir et de dissuader toute utilisation de l’arme chimiques. L’UE est donc unie », a-t-il affirmé avant de quitter la réunion.

Pour le chef de la diplomatie du Luxembourg Jean Asselborn, les frappes occidentales de samedi sur la Syrie sont « une opération unique et elle doit le demeurer ».

« Le but de ces frappes a été de montrer qu’il y une ligne rouge qu’il ne faut pas dépasser », a expliqué son homologue belge Didier Reynders.

« Nous soulignons que l’élan de la situation actuelle doit être utilisé pour revigorer le processus visant à trouver une solution politique au conflit syrien », ont insisté les 28 dans leur déclaration.

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *