Structure d’analyse des arrêtés préfectoraux et ministériels : analyse sur opportunité de sa création.
29 août 2016
0 commentaire
Share

Structure d’analyse des arrêtés préfectoraux et ministériels : analyse sur opportunité de sa création.

Après le conseil des ministres tenu le 24 août dernier, une nouvelle structure pour coordonner certaines décisions est née à la présidence de la République du Bénin. Il s’agit de la cellule d’analyse et d’enregistrement des projets d’arrêtés préfectoraux et ministériels.

Le principe de subsidiarité serait-il remis en cause au sein de l’exécutif béninois ? La création à la présidence d’une structure d’analyse et d’enregistrement des arrêtés préfectoraux et ministériels porte à croire que c’est le cas. Mais selon le ministre d’État, Secrétaire général de la présidence qui a annoncé la nouvelle à travers le point de presse d’après le conseil des ministres du 24 août dernier, il s’agit plutôt d’un mécanisme de cohésion de l’action gouvernementale. Il n’en a pas fallu plus pour que l’opinion publique voie en cette décision la volonté du président Patrice Talon de contrôler certains de ses collaborateurs, dont le préfet du littoral qui s’est récemment illustré à travers la prise successive d’arrêtés à polémique.

Fréjus  SEHLOUAN 

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *