Présidentielle 2017 au RWANDA : l’opposition crie à l’injustice
2 août 2017
0 commentaire
Share

Présidentielle 2017 au RWANDA : l’opposition crie à l’injustice

Les Rwandais sont appelés aux urnes ce vendredi pour élire le successeur de l’homme qui tient fermement les rênes du pays depuis plus de deux décennies, le sortant Paul Kagame, ou pour le reconduire.

Paul Kagame , 59 ans, est opposé à deux candidats approuvés par la commission électorale: Frank Habineza, leader de la seule formation d’opposition tolérée au Rwanda, le Parti démocratique vert, et le candidat indépendant Philippe Mpayimana.

La bataille semble difficile pour ces deux hommes quasi inconnus des Rwandais, qui ont disposé de très peu de moyens pour faire campagne face au président, dont le Front patriotique rwandais (FPR) contrôle d’une main de fer toutes les sphères de la société depuis qu’il a mis fin au génocide de 1994.

Les couleurs de MM. Habineza et Mpayimana sont d’ailleurs quasiment invisibles au pays des Milles Collines, qui s’est en revanche drapé du rouge, blanc et bleu du FPR tout au long de la campagne débutée le 14 juillet, des ronds-points aux panneaux publicitaires en passant par les 4×4 rutilants sillonnant la capitale Kigali.

« On nous a dit qu’on ne pouvait pas mettre nos bannières ou drapeaux là où le FPR avait mis les siens, mais malheureusement le FPR a mis les siens partout! », a regretté auprès de l’AFP Frank Habineza, en marge d’un récent meeting politique dans le sud de ce pays de quelque 12 millions d’habitants.

Modeste HOUNDEKPONDJI

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.