Poutine fustige la « russophobie » occidentale
1 juin 2017
0 commentaire
Share

Poutine fustige la « russophobie » occidentale

POOL/AFP/Archives / THOMAS PETERLe président russe Vladimir Poutine au forum diplomatique des « Nouvelles routes de la soie » à Pékin le 15 mai 2017

Vladimir Poutine a fustigé jeudi la « russophobie contreproductive » des Occidentaux à l’ouverture du rendez-vous annuel des milieux d’affaires russes, vitrine pour le Kremlin d’une économie qui va mieux et attire les investisseurs du monde entier.

Le Premier ministre indien Narendra Modi est l’invité d’honneur du président russe, qui devait le recevoir jeudi après-midi en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

L’événement se tient dans un contexte de reprise après deux ans de récession causée par le plongeon des prix du pétrole et les sanctions dues à la crise ukrainienne. Mais sans que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ni la présidentielle en France ne permette le réchauffement diplomatique espéré.

La « russophobie » des Occidentaux, a déclaré Vladimir Poutine lors d’une rencontre avec des responsables de médias, est « évidente » et « dépasse les bornes ». Mais « elle ne durera pas éternellement, ne serait-ce que parce qu’il y doit y avoir une prise de conscience, qu’elle est contreproductive et porte préjudice à tout le monde », a-t-il ajouté.

Selon le président russe, cette politique est liée à l’émergence d’un monde multipolaire, notamment grâce aux efforts de la Russie, ce qui ne plait pas à certains qui imposent à Moscou « des restrictions économiques, dont l’effet est absolument nul ».

La présence de Narendra Modi symbolise les liens que le Kremlin veut renforcer avec des pays émergents sur fond de tensions avec les Occidentaux.

Mais les relations entre les deux puissances se sont distendues ces dernières années. New Delhi, allié militaire de l’URSS pendant la Guerre froide, s’est tourné vers les Etats-Unis et la France pour diversifier ses achats d’armement. Et a peu apprécié de voir Moscou se rapprocher de ses rivaux que sont le Pakistan et la Chine.

Après leur entretien et la signature de contrats notamment dans l’énergie, Vladimir Poutine et Narendra Modi doivent s’exprimer vendredi devant le public du forum.

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *