Nigéria : 16 morts dans des attentats suicides au Nord-Est
19 juin 2017
0 commentaire
Share

Nigéria : 16 morts dans des attentats suicides au Nord-Est

AFP/Archives /
Attentat à la bombe près d’un camp pour déplacés, le 22 mars 2017 à Maiduguri, dans le nord du Nigeria

Des attentats-suicides coordonnés ont fait 16 morts dimanche, dans un camp de déplacés à la périphérie de Maiduguri, capitale de l’État du Borno (nord-est), a déclaré lundi l’agence nationale de gestion des urgences (NEMA).

Selon son porte-parole Abdulkadir Ibrahim, « deux femmes ont déclenché leur ceinture explosive -vers 20h45 (1945 GMT)- dans le village de Kofa », qui abrite un grand camp de déplacés du conflit avec le groupe islamiste Boko Haram. « Elles ont tué 16 personnes ».

Deux autres explosions ont eu lieu quasiment au même moment dans le camp lui-même (Dalori 2), ne faisant aucune autre victime que les femmes kamikazes.

« Les blessés ont été soignés dans l’urgence et transportés à l’hôpital de Maiduguri », a poursuivi M. Ibrahim dans un court communiqué, sans toutefois en préciser le nombre.

Des habitants, présents sur les lieux, ont quant à eux donné un bilan de 12 ou 13 morts mais, selon le porte-parole de NEMA, trois blessés ont succombé à leurs blessures et sont décédés à l’hôpital.

Dalori se situe à dix kilomètres de la grande ville de Maiduguri et abrite des dizaines de milliers de personnes, qui ont dû fuir leur foyer à la suite des violences du conflit entre l’armée nigériane et Boko Haram.

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *