Moscou dénonce les accusations « sans fondement » de Washington sur le traité nucléaire INF
5 décembre 2018
0 commentaire
Share

Moscou dénonce les accusations « sans fondement » de Washington sur le traité nucléaire INF

Vladimir Poutine a dénoncé mercredi les accusations de Washington, qui affirme que la Russie viole un traité de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), le chef d’état-major de l’armée russe critiquant les tentatives américaines de « contenir » la Russie.

Les réactions agacées de Moscou interviennent au lendemain des menaces du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, qui a donné 60 jours à la Russie pour se conformer au traité INF, faute de quoi les Etats-Unis se retireront de l’accord.

« D’abord, la partie américaine annonce son intention de se retirer du traité (…) Ensuite, elle commence à chercher des motifs pour le faire », a commenté le président russe Vladimir Poutine, cité par les agences de presse russes.

« La justification numéro un est que nous violons quelque chose. En même temps, comme d’habitude, aucune évidence de ces violations de notre part n’a été fournie », a-t-il ajouté.

Ces déclarations sont un écho à la réaction de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, qui avait estimé plus tôt que « des accusations sans fondement sont répétées ». « Aucune preuve qui soutiendrait les accusations américaines n’a été apportée », avait-elle ajouté.

Signé il y a plus de 30 ans, le traité INF a été remis sur le devant de la scène en octobre, quand le président américain Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis allaient « mettre fin à l’accord » et développer à nouveau des armes nucléaires.

Habitué des volte-faces, Donald Trump a pourtant affiché lundi sa volonté de travailler avec la Russie et la Chine, elle aussi dans son collimateur, pour mettre fin à une course aux armements devenue « incontrôlable ».

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a assuré aux journalistes que « les faits ont été tordus pour camoufler le vrai objectif du retrait américain de ce traité », sans donner plus de précisions.

Les menaces américains n’ont pas empêché le chef d’état-major de l’armée russe, le général Valéri Guerassimov, d’assurer que Moscou allait augmenter son arsenal nucléaire.

« L’un des facteurs les plus destructifs compliquant les relations internationales, s’avère être les agissements des Etats-Unis essayant de garder leur rôle dominant dans les affaires internationales », a-t-il déclaré dans un communiqué de l’armée russe.

« C’est dans ce but que Washington et ses alliés prennent des mesures complexes, coordonnées, pour contenir la Russie et discréditer son rôle dans les affaires internationales », a-t-il ajouté.

 

Avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.