Les FCBE face à Talon : une posture de chauve-souris.
27 juillet 2016
0 commentaire
Share

Les FCBE face à Talon : une posture de chauve-souris.

C’est la stratégie de l’absence de stratégie ; c’est le choix de ceux qui n’ont pas de choix ; c’est la voie de ceux qui n’ont pas trouvé leur voie. Les députés Force Cauris pour un Bénin émergent (FCBE) qui ont régné sans partage aux côtés de Thomas Boni Yayi durant pratiquement dix années et qui ont échoué à perpétuer leur suprématie politique au-delà de la présidentielle de mars 2016, feront donc désormais autant de l’opposition « constructive » que de mouvance « éclairée ». Ce qu’ils entendent par la formule lapidaire « ni mouvance, ni opposition ». Au moment où ce choix commence à se concrétiser par le renforcement de leurs groupes parlementaires au Parlement, il y a quand même lieu de chercher à comprendre les motivations du conclave de Grand-Popo et les origines de la cohésion apparemment retrouvée au sein de la grande coalition des Verts au cauris.

Ensemble, plus forts ! Voilà sans doute l’un des slogans à l’origine des retrouvailles des Cauris en bord de mer loin de Cotonou ce week-end, trois mois environ après l’accession au pouvoir de Patrice Guillaume Athanase Talon. Leur déshérence consécutive à leur défaite à la dernière présidentielle les rendait relativement silencieux, sauf au sein de l’Hémicycle où les plus virulents d’entre eux n’hésitaient déjà pas à tenir des discours acerbes contre la nouvelle gouvernance, sans pourtant jamais avoir choisi d’aller jusqu’à voter contre des textes introduits devant eux par le Gouvernement. Que ce soit en raison de leurs divergences internes, celles qui ont précédé la présidentielle et qui sont faites de frondes et de défections, ou celles qui ont suivi la défaite et qui sont faites de règlements de comptes, les héritiers de Boni Yayi étaient pour le moins en déperdition. Problème apparemment réglé à Grand-Popo.

Mais se réunir, se réconcilier pour décider de ne rien décider pour l’avenir ou presque, cela a quelque chose de curieux que je m’explique comme suit. Premièrement, la coalition FCBE n’a plus rien de cohérent. Certains de ses membres ont soutenu l’avènement de la Rupture tandis que d’autres se sont battus pour conserver le pouvoir avec le dauphin de Yayi. Impossible dans ces conditions d’adopter une position commune qui ne soit pas mitigée ou tout au moins centriste. Ils auront ainsi le temps de mieux observer le nouveau régime et décider individuellement ou collectivement plus tard, de leur positionnement définitif.

Il faut ajouter par ailleurs, que leur domination sans partage de la scène politique naguère, n’a pas encore été oubliée. Il aurait été inconvenant, voire malsain de les voir ruer dans la nouvelle mouvance présidentielle comme d’insatiables boulimiques du pouvoir trois mois seulement après leur déculottée. D’autant plus que l’ancien Président de la République, Boni Yayi ne verrait sans doute pas d’un bon œil un tel revirement, lui qui reste parait-il très regardant sur les choix de ceux qu’il a fait et qu’il espère voir défendre le bilan de ces dix années durant lesquelles il en a mis beaucoup à l’exercice de la politique et de la gouvernance.

Le conclave de Grand-Popo et ses conclusions révèlent ou confirment quand même une chose, il n’existe pas d’idéologie politique au Bénin. Beaucoup d’acteurs politiques, tant qu’ils ne sont pas poussées dans leurs derniers retranchements, préfèrent soit collaborer et tirer des dividendes du pouvoir, soit adopter l’apparence mi oiseau-mi mammifère de la chauve-souris, incapables de se déterminer entre mouvance et opposition. Sous d’autres cieux, les FCBE se seraient déjà converties à l’opposition. En attendant que le peuple les reconduise au pouvoir. Ce n’est pas encore demain que la classe politique béninoise adoptera ce mode opératoire. En attendant la concrétisation des réformes politiques miraculeuses que nous a promises Patrice Guillaume Athanase Talon.

C’est mon opinion, et je la partage.

James-William GBAGUIDI

Mots clés benin, crhronique, eden, opinion, tv

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.