Le port de Lagos, poumon économique du Nigéria échappe à la grève
7 février 2018
0 commentaire
Share

Le port de Lagos, poumon économique du Nigéria échappe à la grève

Les syndicats de travailleurs du port de Lagos, capitale économique du Nigeria, ont suspendu mercredi leur menace de grève, suite à la promesse du gouvernement de réparer les infrastructures routières, qui sont dans un état de délabrement avancé.

L’Union syndicale Maritime Workers Union of Nigeria (MWUN) s’est dite satisfaite de sa rencontre avec le ministre du Travail et les autorités des Ports du Nigeria mardi, à Abuja.

« Ils se sont engagés fermement à réparer les routes », a déclaré à l’AFP Adawale Adeyanju, le secrétaire général de la MWUN.

« Nous avons dès lors décidé de suspendre la grève et nous appelons nos membres à continuer le travail », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, M. Adeyanju avait lancé un ultimatum au gouvernement, menaçant de bloquer le port d’importations et d’exportations le plus important du Nigeria, pays de quelque 190 millions d’habitants.

Compte tenu de l’état des routes, les camions peuvent rester bloqués des jours, voire des semaines, dans le quartier d’Apapa, l’un des plus vétustes de Lagos.

Le port de Lagos représente pourtant 60% des importations maritimes du pays et a généré près de 70% de ses revenus douaniers (2,2 milliards d’euros en 2017).

« La route d’Apapa est devenue le paradis des criminels, qui sautent sur n’importe quelle occasion pour attaquer ou voler les innocents, y compris nos travailleurs qui doivent emprunter cette route, qui n’est même plus praticable », avait expliqué à l’AFP M. Adeyanju.

A cause de ces conditions de sécurité et logistiques, les importateurs préfèrent, selon lui, utiliser le port de Cotonou, au Bénin voisin, pour acheminer leurs marchandises, ce qui représente un fort manque à gagner pour le Nigeria.

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *