Kénya : une journée du vote pour des élections très serrées
8 août 2017
0 commentaire
Share

Kénya : une journée du vote pour des élections très serrées

Les Kényans sont appelés aux urnes ce mardi pour des élections générales dans le calme et âprement disputées, dont une présidentielle serrée entre le sortant Uhuru Kenyatta et son rival de l’opposition Raila Odinga.

STR/AFP / SIMON MAINA
Des Kényans font la queue pour aller voter à Gatundu, le 8 août 2017

A travers le pays, des files d’attentes parfois longues de plusieurs centaines de mètres et les témoignages d’électeurs ayant passé la nuit devant les bureaux de vote attestaient d’une ferveur démocratique que les accusations de fraudes lors des précédentes élections n’ont pas entamée.

« J’espère que cette élection permettra de changer la manière dont nous faisons de la politique, j’espère que la corruption quittera le pays », a déclaré à l’AFP Mary Wangu, 42 ans, venue voter pour Raila Odinga dans un bureau de vote du centre de Nairobi. Comme de nombreux autres Kényans pauvres, Mme Wangu assure avoir souffert de la hausse du coût des denrées alimentaires sous Kenyatta.

Non loin de là, à Parklands, un quartier de Nairobi dans lequel habitent de nombreux Kényans d’origine indienne, Sashikat Bhaga est venu voter Kenyatta: « il a fait un boulot fantastique, il a amélioré les communications, construit des routes et des infrastructures ».

Quelques uns des 41.000 bureaux de vote ont ouvert avec un peu de retard, suscitant la grogne de certains électeurs et par endroits de petits mouvements de foule, et un employé de la commission électorale a été interpellé à Mombasa pour avoir distribué trop de bulletins de vote, mais le scrutin se déroulait globalement dans le calme.

Surtout, malgré quelques problèmes localisés liés à l’identification biométrique des électeurs, le système électronique qui avait déjà largement flanché en début d’après-midi lors du scrutin de 2013, semblait fonctionner normalement. Cette défaillance avait forcé la commission à basculer sur le système manuel, alimentant les accusations de fraude électorale.

Pour de nombreux observateurs, la crédibilité du scrutin repose sur la fiabilité du système biométrique et de transmission électronique des résultats.

Avec ABP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *