Irak : des raids meurtriers américains contre une faction pro-Iran suscitent l’indignation
30 décembre 2019
0 commentaire
Share

Irak : des raids meurtriers américains contre une faction pro-Iran suscitent l’indignation

Ces frappes, qui ont provoqué une nouvelle flambée de sentiment anti-Américains dans le pays, ont fait passer lundi au second plan la révolte inédite –parce spontanée– contre la classe politique et son parrain iranien.

A Najaf, Bassora (sud) ou Kirkouk (centre), les manifestations du jour se sont transformées en défilés conspuant Washington, certains manifestants brûlant des drapeaux américains.
Au moins 25 combattants irakiens ont été tués à la frontière irako-syrienne dans des raids de représailles américains contre une faction pro-Iran, qui suscitent lundi l’indignation en Irak.

Face à la multiplication des attaques visant leurs intérêts en Irak –non revendiquées mais qui sont pour Washington le fait des factions pro-Iran– les Etats-Unis avaient récemment promis une réponse « ferme ».
Elle est intervenue dimanche soir, deux jours après la pire de toutes ces attaques: 36 roquettes qui se sont abattues sur une base du centre du pays, tuant un sous-traitant américain et blessant des soldats américains.

Dimanche soir, en représailles, des avions américains ont frappé des bases des brigades du Hezbollah, une faction pro-Iran du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires formée pour lutter contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et désormais intégrée aux forces irakiennes.
Ces raids près d’al-Qaïm, localité frontalière de la Syrie, où les brigades du Hezbollah combattent aux côtés du régime de Bachar al-Assad, ont fait « 25 morts et 51 blessés –des combattants et des commandants– et le bilan pourrait encore grimper », indique lundi le Hachd.

Pour Téhéran, grand ennemi de Washington mais, comme lui, allié de l’Irak, ces frappes montrent le « soutien au terrorisme » des Etats-Unis.
Le mouvement libanais pro-iranien Hezbollah, distinct des brigades du Hezbollah visées, a dénoncé une « violation flagrante de la souveraineté » de l’Irak, rappelant le rôle du Hachd dans la lutte contre l’EI.

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.