Génocide rwandais : BNP Paribas visée par une plainte pour « complicité »
29 juin 2017
0 commentaire
Share

Génocide rwandais : BNP Paribas visée par une plainte pour « complicité »

La BNP a-t-elle participé au financement d’armes pendant le génocide au Rwanda en 1994 ? C’est la lourde accusation de trois associations, qui déposent jeudi à Paris une plainte inédite contre la banque française, pour « complicité de crimes contre l’humanité ».

Vingt-trois ans après les massacres, alors que l’attitude des autorités françaises fait toujours l’objet de vives controverses et d’âpres batailles judiciaires, c’est pour la première fois une banque française qui se retrouve au coeur des soupçons de complicité.

Parallèlement, une autre plainte visant les autorités françaises également pour « complicité » a été déposée mercredi par une association, qui accuse les autorités françaises d’avoir abandonné aux massacres de nombreux civils tutsi.

L’association anticorruption Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et Ibuka France, association de défense des victimes du génocide, accusent le groupe bancaire d’avoir autorisé des transferts de fonds de la Banque nationale du Rwanda (BNR) destinés à un courtier en armement sud-africain en juin 2014, pendant le génocide et alors que l’ONU avait décrété un embargo sur les armes depuis un mois.

A partir d’avril 1994, quelque 800.000 personnes, en immense majorité des Tutsi, avaient été massacrées en une centaine de jours, dans des tueries déclenchées après la mort du président hutu Juvénal Habyarimana dans un attentat contre son avion.

« Nous apprenons par voie médiatique le dépôt d’une plainte », a déclaré un porte-parole de la banque devenue depuis BNP Paribas, joint par l’AFP. « A l’heure actuelle, nous ne disposons pas des éléments suffisants pour être en mesure de la commenter ».

 

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *