France : report du procès de l’ex-star de l’OM Souleymane DIAWARA
26 octobre 2018
0 commentaire
Share

France : report du procès de l’ex-star de l’OM Souleymane DIAWARA

Le procès pour extorsion de l’ex-footballeur sénégalais Souleymane Diawara a été repoussé au 25 avril 2019, un des prévenus étant dans l’incapacité médicale d’être entendu, a décidé jeudi le tribunal correctionnel de Digne, dans le sud de la France.

Diawarra, 39 ans, ancienne star de l’Olympique de Marseille, devait être jugé, aux côtés de son frère Adama Diawara et quatre complices présumés pour « complicité d’extorsion et de tentative d’extorsion » autour de l’achat, en liquide, d’une voiture à 50.000 euros.

Un de ses complices présumés, victime d’un grave accident de moto le 31 août 2016, est toujours hospitalisé, en fauteuil roulant et dans un état dépressif. « Il est dans l’incapacité de participer utilement aux débats », a expliqué son avocat, Me Julien Pinelli, qui a ajouté que son client souffrait partiellement d’amnésie.

Le 19 mars 2015, cinq personnes dont le frère du joueur s’étaient rendues à Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence) au domicile d’un vendeur de voitures de luxe avec lequel Souleymane Diawara avait un contentieux depuis plusieurs années au sujet d’un véhicule acheté 48.900 euros, en liquide.

En présence de son épouse et de ses deux fillettes, ils lui avaient réclamé 50.000 euros. À l’époque des faits, Souleymane Diawara était passé de l’OM au club de Nice.

Les cinq hommes étaient repartis au volant d’un véhicule BMW pris « en gage », avec la promesse de le restituer une fois versés 10.000 euros avant le 10 avril 2015.

Dans cette affaire, l’ancien joueur avait été détenu du 9 avril au 26 juin 2015.

 

Avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.