Forum Malabo-Montpellier de Cotonou : les dirigeants africains échangent sur les moyens de vaincre la faim et la malnutrition
13 décembre 2017
0 commentaire
Share

Forum Malabo-Montpellier de Cotonou : les dirigeants africains échangent sur les moyens de vaincre la faim et la malnutrition

« Croissance agricole et sécurité alimentaire en Afrique », c’est le thème du forum Malabo-Montpellier ce 12 décembre 2017 à Cotonou. Cette réunion d’une journée qui succède au panel de Montpellier créé en 2010 a réuni 13 pays d’Afrique avec 17 éminents experts africains et européens issus de plusieurs domaines : l’agriculture, la nutrition avec thème central de discussion « les stratégies destinées à vaincre la faim et la malnutrition en Afrique ».

Le vice-président du Malawi Dr Saulos Klaus Chilima, a souligné l’importance pour les pays africains d’investir d’avantage dans l’agriculture et de lutter contre les produits alimentaires contrefaits. Il a par ailleurs invité les efforts conjoints pour que l’Afrique puisse se nourrir elle-même et quitter les sentiers battus de l’importation.

Le Bénin qui porte un grand intérêt aux résultats des échanges de ce forum a par la voix de son ministre de l’Agriculture mis l’accent sur son importance. Quant au ministre du Plan et du Développement béninois, Abdoulaye Bio Tchane qui a coprésidé le forum Malabo-Montpellier, il a dressé le tableau sombre de la nutrition en Afrique avant de présenter celui du Bénin non reluisant tout en précisant les efforts du gouvernement du Patrice Talon pour pallier le mal.

Ce forum a été l’occasion pour les différentes autorités africaines de saluer les efforts des pays du continent à l’instar du Togo et du Rwanda qui sont parvenus à réduire de 40 voire 50 pour cent le nombre de personnes sous-alimentées, celui d’enfants émaciés et souffrant de retard de croissance entre 2000 et 2016.

Les experts du Malabo-Montpellier Forum de Cotonou se sont penchés sur les secrets de ses succès pour en tirer les expériences nécessaires pour permettre aux autres nations africaines de vaincre la faim et la malnutrition. Ceci dans un contexte où 224 millions de personnes en Afrique subsaharienne ont été touchées par la sous-alimentation en 2016

 

Fréjus  SEHLOUAN 

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.