Éthiopie : le parlement lève l’État d’urgence
5 juin 2018
0 commentaire
Share

Éthiopie : le parlement lève l’État d’urgence

Le parlement éthiopien a levé mardi l’état d’urgence qui avait été instauré pour six mois le 16 février, au lendemain de la démission surprise du Premier ministre Hailemariam Desalegn, remplacé depuis, a annoncé l’agence de presse éthiopienne.

Le parlement, réuni mardi matin, a voté en faveur de la levée de l’état d’urgence en raison « de la stabilité relative et du calme » dans le pays, notamment depuis la prise de fonctions du nouveau Premier ministre Abiy Ahmed en avril.

La démission de M. Hailemariam et l’instauration de l’état d’urgence le lendemain avaient couronné une crise politique sans précédent depuis l’instauration du régime actuel en 1991.

L’ancien Premier ministre avait été emporté par la crise politique, marquée par d’importantes manifestations anti-gouvernementales violemment réprimées, dans le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique.

Le mouvement de protestation avait débuté fin 2015 en région oromo (sud et ouest), la plus importante ethnie du pays, puis s’était étendu courant 2016 à d’autres régions, dont celle des Amhara (nord).

Sa répression a fait au moins 940 morts, selon la Commission éthiopienne des droits de l’Homme, liée au gouvernement.

Un calme relatif n’était revenu qu’avec l’instauration d’un état d’urgence entre octobre 2016 et août 2017 et au prix de milliers d’arrestations.

En avril, la coalition au pouvoir, dos au mur, a investi pour la première fois de l’histoire contemporaine de l’Éthiopie un Premier ministre, M. Abiy, issu de l’ethnie oromo.

Depuis, ce dernier a multiplié les déclarations d’apaisement et de concorde et le régime a donné des gages en direction de l’opposition avec notamment la libération récente de dissidents célèbres, notamment celle d’un haut responsable d’un groupe d’opposition armée, l’Anglo-Ethiopien Andargachew Tsige.

 

Avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *