Espagne : marche des séparatistes Catalans pour le ‘’Oui’’ à l’indépendance
11 septembre 2017
0 commentaire
Share

Espagne : marche des séparatistes Catalans pour le ‘’Oui’’ à l’indépendance

Les séparatistes catalans ont commencé lundi après-midi à défiler à Barcelone pour la fête de la Catalogne, à trois semaines d’un référendum d’autodétermination interdit par les institutions espagnoles.

« Il reste vingt jours (jusqu’au référendum) et la mobilisation qui a motivé ce processus reste intacte », a déclaré M. Puigdemont devant des correspondants de la presse étrangère.

« Ne pas réaliser le référendum n’est pas une option pour nous », en dépit des risques judiciaires, a-t-il ajouté.

Pour eux, cette « Diada », prévue vers 17h00 (15h00 GMT), pourrait être la dernière avant l’indépendance, que le gouvernement séparatiste dirigé par Carles Puigdemont entend proclamer si le oui l’emporte au référendum convoqué pour le 1er octobre.

« Il reste vingt jours (jusqu’au référendum) et la mobilisation qui a motivé ce processus reste intacte », a déclaré M. Puigdemont devant des correspondants de la presse étrangère.

« Ne pas réaliser le référendum n’est pas une option pour nous », en dépit des risques judiciaires, a-t-il ajouté.

Le slogan de la manifestation est « une Diada pour le oui », manière de lancer la campagne.

« Cela fait des années que la Diada n’est plus la Diada de tous les Catalans, mais là, c’est la démonstration claire que l’on cherche à exclure ceux qui ne sont pas favorables à l’indépendance », et voteraient « non » s’ils participaient, a regretté Inès Arrimadas, chef de file en Catalogne du parti libéral et anti-indépendantiste Ciudadanos, première force d’opposition dans la région.

Le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy a lui souhaité sur Twitter une « Diada de liberté, cohabitation et respect pour tous les Catalans ».

Les séparatistes entendent faire de cette « Diada » une nouvelle démonstration de force. La principale association organisatrice, l’Assemblée nationale catalane (ANC), dénombrait en début d’après-midi plus de 450.000 inscrits.

Les manifestants formeront une croix de plus d’un kilomètre au centre de la capitale catalane, référence aux « X » que les indépendantistes comptent inscrire dans la case du « oui » lors du vote du 1er octobre.

« Il n’y aura pas de référendum et je ferai tout le nécessaire pour cela, car c’est mon obligation », martèle à Madrid M. Rajoy, ce scrutin ayant été déclaré anticonstitutionnel.

  1. Puigdemont soutient, lui, qu’il aura bien lieu, en soulignant qu’à l’étranger des Catalans ont déjà commencé à voter.

« Peut-être qu’en Catalogne on ne pourra pas voter, mais moi c’est fait », a ainsi affirmé à l’AFP Salvador Macip, chercheur en oncologie vivant à Leicester (Royaume-Uni), ayant posté son bulletin sur Twitter.

 

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *