Cyberattaque Wannacry: Washington accuse la Corée du Nord
19 décembre 2017
0 commentaire
Share

Cyberattaque Wannacry: Washington accuse la Corée du Nord

La Maison Blanche a officiellement accusé mardi la Corée du Nord d’être à l’origine de la cyberattaque « Wannacry » qui avait touché des dizaines de pays à travers le monde.

Début mai, cette attaque informatique avait paralysé temporairement les services de santé britanniques, mais touché aussi des usines du constructeur automobile français Renault, la compagnie téléphonique espagnole Telefonica ou encore la compagnie américaine de distribution des colis FedEx.

« Après un examen attentif, les Etats-Unis attribuent publiquement cette cyberattaque massive à la Corée du Nord », a déclaré le conseiller à la sécurité intérieure de Donald Trump, Tom Bossert.

Le régime de Kim Jong-Un a toujours démenti être à l’origine de cette attaque, qualifiant cette allégation de « tentative malveillante » pour renforcer les sanctions internationales à son encontre.

« Nous ne prononçons pas cette accusation à la légère, nous le faisons avec des preuves et avec nos partenaires », a-t-il ajouté, soulignant que le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Japon partageaient l’analyse américaine.

Pour autant, l’exécutif américain n’a à ce stade annoncé aucune mesure de rétorsion.

Reconnaissant qu’il n’y avait « pas beaucoup de marge » pour appliquer une pression supplémentaire sur le régime nord-coréen, sous le coup de nombreuses sanctions en raison de ses programmes nucléaire et balistique, M. Bessert a souligné qu’il était « important de le nommer publiquement ».

Si les pirates informatiques avaient exigé des rançons de la part des utilisateurs afin qu’ils puissent recouvrer l’usage de leurs systèmes informatiques, l’exécutif américain juge que ce n’était pas l’objectif central de l’attaque et estime que les sommes récoltées ont été limitées.

 

Avec AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.