Crise à Madagascar : vers des élections anticipées
8 mai 2018
0 commentaire
Share

Crise à Madagascar : vers des élections anticipées

La commission électorale malgache a proposé mardi d’anticiper la date des élections présidentielle et législatives, prévues en toute fin d’année, afin de sortir de la crise politique qui secoue la Grande Ile depuis fin avril.

L’opposition malgache demande le départ du président Hery Rajaonarimampianina, élu fin 2013. Ce dernier n’a pas encore annoncé s’il allait ou non briguer un nouveau mandat.

« Selon l’article 52 de la constitution, il est possible de tenir une élection anticipée », a déclaré le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Hery Rakotomanana, mardi à la presse.

« Si cette solution convient à tous (le gouvernement et l’opposition), alors la Ceni propose la date du 29 août 2018 pour le premier tour de l’élection présidentielle », a-t-il ajouté.

La Ceni a invité toutes les parties prenantes à la crise à discuter vendredi de ces nouvelles propositions.

En janvier, la commission électorale avait annoncé que les élections se tiendraient entre le 25 novembre et le 25 décembre. Il revient cependant au gouvernement d’en fixer la date précise.

Dans le cas où des élections anticipées ne feraient pas l’unanimité, la Ceni a proposé de les organiser le 28 novembre ou de les retarder au 29 mai 2019.

 

Avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.