CPI : l e Congolais Bemba acquitté de crimes de guerre et crimes contre l’humanité
8 juin 2018
0 commentaire
Share

CPI : l e Congolais Bemba acquitté de crimes de guerre et crimes contre l’humanité

La Cour pénale internationale (CPI) a acquitté en appel vendredi, à la surprise générale, l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, condamné à 18 ans de prison en première instance pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en Centrafrique.

La décision historique de la chambre d’appel de renverser la peine d’emprisonnement la plus lourde jamais imposée par la CPI, juridiction fondée en 2002 pour juger les pires crimes commis à travers le monde, a suscité de vives émotions dans la tribune publique de la salle d’audience.

La chambre d’appel « annule la déclaration de culpabilité de Jean-Pierre Bemba » et « prononce l’acquittement de l’accusé car les sérieuses erreurs commises par la chambre de première instance font entièrement disparaître sa responsabilité pénale », a déclaré d’une voix ferme la juge Christine van den Wyngaert.

Les applaudissements des soutiens de M. Bemba et les cris de désarroi de ses opposants ont contraint la juge à faire un rappel à l’ordre avant de pouvoir poursuivre.

« La chambre d’appel a conclu, à la majorité, que M. Bemba ne saurait être tenu pénalement responsable des crimes commis par les troupes du MLC pendant l’opération menée en RCA et qu’il doit en être acquitté », a-t-elle ajouté.

L’ancien riche homme d’affaires devenu chef de guerre puis vice-président avait été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison pour les crimes de guerre commis en Centrafrique par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003.

 

Avec  AFP

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *