Brexit : Boris Johnson et l’UE à couteaux tirés
20 août 2019
0 commentaire
Share

Brexit : Boris Johnson et l’UE à couteaux tirés

L’Union européenne et Boris Johnson se sont vivement opposés mardi sur le Brexit, Bruxelles jugeant insuffisante une proposition du Premier ministre britannique pour empêcher le retour d’une frontière dure sur l’île d’Irlande, à deux mois du divorce.

Le nouveau Premier ministre a pour la première fois adressé publiquement une lettre lundi à l’UE dans laquelle il détaille ses arguments contre le dispositif du « backstop », ce filet de sécurité inscrit dans l’accord de retrait, rejeté trois fois par le parlement britannique, et qu’il n’a cessé de dénoncer.
Mais la réponse du président du Conseil européen Donald Tusk, destinataire du courrier, a été cinglante.

« Le +backstop+ est une assurance pour éviter une frontière dure sur l’île d’Irlande tant qu’une solution de rechange n’est pas trouvée », a rappelé M. Tusk dans un tweet.

« Ceux qui sont contre le +backstop+ et qui ne proposent pas d’alternatives réalistes sont en réalité favorables au rétablissement d’une frontière. Même s’ils ne l’admettent pas », a-t-il rétorqué, sans nommer explicitement Boris Johnson.

Avec AFP

Mots clés Boris Johnson, Brexit, l'UE

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.