Bénin/ Technologie : lancement officiel de l’exploitation du « PDI2T » et du catalogue 2017-2018 de BTI S.A
17 octobre 2017
0 commentaire
Share

Bénin/ Technologie : lancement officiel de l’exploitation du « PDI2T » et du catalogue 2017-2018 de BTI S.A

Le Ministre de l’Économie Numérique et de la Communication, Rafiatou MONROU a présidé ce mardi 17 octobre 2017 à Cotonou, la cérémonie de lancement de l’exploitation du «Projet de Développement des Infrastructures de Télécommunications et des TIC (PDI2T)». Elle a été couplée avec l’officialisation du catalogue commercial 2017-2018 des offres d’interconnexion de Bénin Télécoms Infrastructures S.A.

Initié dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement « Bénin Révélé », le PDI2T est l’un des principaux projets structurants, à atteindre à ce jour un taux réalisation qui permet d’ouvrir aux opérateurs des télécommunications et aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI), des capacités inédites. Ce progrès doit leur permettre de développer de nouveaux services à des tarifs accessibles à tous sur toute l’étendue du territoire.

Le PDI2T a ainsi permis en 12 mois :
– le déploiement de 974 km de fibre optique en addition au réseau de 1060 km existant réhabilité, pour interconnecter 67 communes avec une capacité allant de 40 Go à 800 Go;

– la densification du réseau métropolitain du « Grand Nokoué » avec l’ajout de 196 km de fibre optique aux 22 km réhabilités et la mise à disposition de 34 points de mutualisation.

La mise à disposition de ces nouvelles infrastructures induit des offres de prix plus favorables à l’exercice des activités des sociétés prestataires en fourniture de services Internet et de solutions technologiques.

Les nouvelles réductions sur les offres de gros présentées aux opérateurs par M. Djalil ASSOUMA, DG de Bénin Télécoms Infrastructures S.A., se présentent comme suit:

– 75% à plus de 90% sur les frais d’accès au réseau de capacités nationales ;

– 73 à 76% sur l’exploitation du transit IP sur le backbone de BTI Cotonou et 90% sur les frais d’accès ;

– 11 à 43% avec plus de 90% sur les frais d’accès aux câbles sous-marins SAT3 et ACE ;

– 25 à 30% sur la co-localisation en salles et sur pylônes et 15% sur l’énergie (conventionnelle, solaire ou groupe électrogène).

De toutes ces évolutions technologiques, soulignera M. Flavien BACHABI, DG de l’ARCEP, devra découler une réduction des coûts d’exploitation du réseau. Cela se répercutera dans les jours à venir sur la tarification aux consommateurs et usagers finaux des services Internet. Grâce à ces avancées notables, le coût de la connexion Internet au Bénin sera le moins cher de la sous-région. Cela constitue un grand pas vers la compétitivité des entreprises et des startups qui investissent dans le numérique.

C’est donc un progrès inédit dans le secteur de l’économie numérique et des TIC qui traduit la volonté du Gouvernement de son Excellence Patrice TALON de «Transformer le Bénin en une plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale.»

 

 

Avec  Avec DCOM/PR

Commentaires

Aucun commentaire Être le premier à donner son avi

Rédiger un commentaire

Vos données sont en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas rendu publique. Nous ne partageons pas vos informations avec de tiers personnes. Les champs obligatoires sont marqués par *